Alimentation : la guerre de l’étiquetage

Un étiquetage plus lisible des aliments verra-t-il le jour ? Depuis des mois, la bataille est rude entre les autorités de santé, d’un côté, et les industriels de l’agroalimentaire et de la grande distribution, de l’autre. Au terme de vifs débats, l’article 5 de la loi de santé, promulguée le 26 janvier, prévoit la mise en place d’un dispositif, non obligatoire, pour améliorer l’information nutritionnelle figurant sur les produits. Afin de tenter de concilier les points de vue divergents, la ministre de tutelle a décidé de faire évaluer « en conditions réelles d’achat » différents systèmes – évaluation à laquelle elle n’était initialement pas favorable. Pour ce faire, la Direction générale de la santé a mis en œuvre un dispositif avec notamment un comité de ­pilotage et un comité scientifique.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !