Les députés appellent à l’action contre les acides gras trans

Les députés rappellent que selon la Commission, seulement un tiers des consommateurs dans l’Union européenne connaissent les acides gras trans (AGT) ce qui montre que les seules mesures d’étiquetage, quand elles existent, ne sont pas suffisantes. L’étiquetage des AGT est important mais doit être accompagné de limites contraignantes, estiment-ils. La Commission européenne est ainsi appelée à proposer avant deux ans une limite européenne pour les AGT présents dans tous les aliments.

 

L’UE devrait limiter l’utilisation des acides gras trans dans l’alimentation, ceux-ci pouvant augmenter le risque pour les consommateurs de développer problèmes cardiovasculaires, infertilité, maladie d’Alzheimer, diabètes et obésité, selon un projet de résolution adoptée mercredi. Les acides gras trans sont des graisses non saturées présentes principalement dans les huiles végétales partiellement hydrogénées produites industriellement.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !