Diminution de l’espérance de vie: La conséquence d’une alimentation malsaine et déséquilibrée

La plupart des maladies chroniques sont dues à de mauvaises habitudes alimentaires.

Les matières grasses, sucres et protéines que l’on retrouve dans les huiles, les graisses animales, la mayonnaise, le beurre, les boissons alcoolisés, et les viandes rouges doivent être consommés en petites quantités. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande une cuillérée à soupe d’huile par jour mais nous faisons le contraire. Il a mis en place une pyramide alimentaire qui renseigne sur la quantité normale des différents aliments que chaque homme doit consommer par jour et une étude a montré que les béninois ont renversé la pyramide et consomment en grande quantité ce qu’ils devraient consommer en faible quantité, explique Franck, étudiant en médecine. L’organisme humain utilise la quantité de nutriments dont il a besoin et le surplus constitue un stock et engendre des maladies qui évoluent lentement et se prolongent.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !