Enquête : jus de fruits exotiques, attention aux étiquettes

Il y en a de toutes les couleurs, de tous les goûts, des jus de fruits classiques, mais de plus en plus : litchi, mangue, goyave, des jus aux saveurs lointaines, en plein hiver ça fait du bien. « C’est très parfumé, ça change des jus de fruits classiques », remarque une consommatrice. Et le consommateur est prêt à y mettre le prix. En moyenne, un jus de fruit exotique peut coûter un euro de plus qu’un jus classique. Mais en a-t-on vraiment pour son argent ?

Selon une association de consommateurs qui a beaucoup travaillé sur la composition des jus de fruits, les fruits exotiques sont survendus. Dans la composition des jus, l’orange et la pomme sont en plus grande quantité que les fruits exotiques mis en avant sur l’étiquette. « Ça, malheureusement, c’est une ruse qui est tout à fait légale », explique Ingrid Kragl, directrice de communication de Foodwatch. La ruse : des fruits exotiques en petite quantité pour des jus de fruits au final plus chers. Le décalage est dû notamment à la rareté de la matière première et au coût de transport par avion ou bateau. Mais certains industriels se défendent. Pour eux, l’étiquette permet avant tout de simplifier la vie au consommateur qui passe rapidement dans les rayons, en lui donnant le goût qu’aura le jus de fruits en question.

 

Pour arrêter ça il faut partager !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>