Fast-food: Des perturbateurs endocriniens au menu

Des taux de phtalates 40 % supérieurs à la norme retrouvés dans les urines des fans de « junk food ». Le chiffre est alarmant et vient d’être rendu public par les chercheurs de l’université de Georgetown (Etats-Unis)*.

 

ETUDE Pizzas, burritos, nouilles et viande «absorbent» phtalates et autres produits chimiques entrant dans la fabrication des matériaux d’emballage alimentaires…

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !