Le glutamate : le danger alimentaire N°1

De part sa forte présence dans de nombreux aliments que nous consommons quotidiennement, le glutamate se présente comme étant l’un des exhausteur de goût le plus préoccupant pour notre santé et celle de nos enfants.

Causant de nombreux effets indésirables et trop employé dans le milieu de l’agro-alimentaire, il est ultra important de mieux le connaître pour éviter les futurs problèmes…

Le glutamate (E621) un exhausteur de goût mais pourquoi faire ?

Cela permet d’utiliser les matières premières en très petites quantités sans altérer le goût. Par exemple, dans un biscuit « goût chocolat », on met très peu de chocolat et l’on ajoute du glutamate. Et le tour est joué, tout bénéfice pour le fabricant. Par ailleurs, le glutamate étant un irritant du tube digestif, il déclenche une faim mécanique qui pousse à la consommation – encore tout bénéfice.

Le glutamate mais c’est quoi au juste ?

Il s’agit d’un acide aminé (acide glutamique) faisant fonction de neuro-transmetteur, présent dans le cerveau et qui joue sur les hormones et les neurones. Il est essentiel dans le processus de mémorisation et d’apprentissage.
Le problème est qu’il y a une différence de structure moléculaire entre le glutamate naturel biologique et la molécule chimique de synthèse, purifiée, qui n’est pas reconnue par le vivant. Justement, l’argument-clé des fabricants est que, étant un produit de la nature, il ne peut être dangereux. C’est faux. Nous avons la preuve qu’ingéré à doses itératives régulières, ce produit de synthèse est un poison dangereux, d’autant plus que l’organisme étant incapable d’identifier le goût du glutamate, le consommateur dépasse sans le savoir son seuil de tolérance. Celui-ci est évalué en moyenne à 5 mg.
En particulier, le cerveau des enfants n’a pas de protection contre le glutamate et leur développement intellectuel peut être mis en danger par les influx nerveux incessants qui sont provoqués d’une façon désordonnée. Le glutamate peut aussi provoquer un empoisonnement à la sérotonine, facteur de déstabilisation du fonctionnement de la peau pouvant donner de l’acné, de la calvitie et des boutons par excès de sébum.

Quels risques ont encours en consommant du glutamate ?

La liste est bien trop longue :

Migraines, pertes de cheveux en particulier chez la femme, prise de poids rapide (rétention d’eau), dépression.
Mais, il peut y avoir aussi d’autres symptômes :

  • Irritation des intestins
  • Crampes d’estomac
  • Diarrhées
  • Nausées
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs articulaires
  • Peau très sèche
  • Perte de cheveux
  • Saignement des gencives
  • Aphtes
  • Gingivite
  • Pb Respiratoires
  • Pb Neurologiques
  • Fatigue extrême
  • Dépression
  • Irritabilité
  • Anxiété
  • Paniques chez les enfants
  • Céphalées
  • Sciatique

Où trouver le glutamate ?

Dans nos produits que l’on consomme tous les jours! Vérifier dans votre sel par exemple! Chercher E621…

La liste est encore longue :

  • Acide glutamique : Plats cuisinés, surgelés
  • Caseinate de calcium
  • Toute protéine hydrogénée : Plats cuisinés
  • Extrait solide de lait : Yaourt, lait, crème pâtissière industrielle
  • Huile hydrogénée : Biscuits, biscuits apéritifs, plats cuisinés, médicaments
  • Extrait de levure : Toutes les pâtisseries, crèmes pâtissières industrielle
  • Levure autolysée : Tous les pains industriels et grand nombre de « pains artisanaux »
  • Extrait de malt : Biscuits (y compris bio), 10 % de la farine française est de la farine de malt de blé
  • Carrageenan : Sauces préparées, plats cuisinés, surgelés, glaces
  • Gélatine alimentaire : Sauces préparées, plats cuisinés, surgelés, glaces
  • huile de ricin hydrogénée
  • huile de soja hydrogénée
  • Monopotassium glutamate
  • Monosodium glutamate, MSG : Biscuits pour enfants, petits pots, biscuits apéritifs, bouillon en cube, viande crue en supermarché, sauces préparées
  • glutamate sodique sous les dénominations :

– Glutamate de sodium

– Glutamate monosodique

– Sodium glutamate

– Sel ou dérivé : Acétylglutamique acide

– Sel ou dérivé : Arginine glutamate

– Sel ou dérivé : Glutamate calcique

– Sel ou dérivé : Glutamate de magnésium

– Sel ou dérivé : Glutamique acide

– Antasthène glutamique vitamine C (solution buvable)

– Glutadouze (solution buvable)

– Glutavene (USA).

 

Le meilleur conseil est de bien retenir sont numéro : E621 et de l’éviter autant que possible.

Pour arrêter ça il faut partager !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>