Les produits industriels présentent un danger pour notre santé : encore 3000 additifs restent non réglementés

Notre alimentation a changé en quelques décennies et les produits industriels ont envahi nos assiettes et modifié nos comportements. Transformés, remplis d’additifs et de conservateurs, flanqués d’une liste d’ingrédients impossible à déchiffrer, ces produits reflètent le mal de notre siècle : une course effrénée vers la rentabilité maximale, au détriment de notre capital santé. Après avoir exposé sa démarche de vie et démêlé le vrai du faux en matière de communication alimentaire, Stéfane Guilbaud propose un guide pratique et simple Extrait de « Je ne mange pas de produits industriels », de Stéfane Guilbaud, aux éditions Eyrolles 1/2

La question de savoir si notre alimentation nous rend malde est récurrente et sujette à caution, selon que l’on place le curseur côte fabricant ou coté consommateur. D’aucuns considèrent que les militants contre la malbouffe ne sont que des alarmistes, des orthorexiques fragiles, oubliant toutes les prouesses que les ingénieurs agornomes réalisent chaque jour pour les nourrir (bien qu’on ne leur ait, en définitive, rien demandé).

 

Pour arrêter ça il faut partager !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>