« L’étiquetage alimentaire doit être une réponse à la demande d’une alimentation plus saine »

L’alimentation est un déterminant essentiel de la santé mais chacun d’entre nous fait d’abord ses courses avec ses joies, ses soucis, et avec son budget. Autant dire qu’il est très difficile de faire évoluer les comportements alimentaires lorsqu’ils ne sont pas adéquats. Mais il y a une opportunité : chacun veut savoir ce qu’il mange. L’étiquetage doit être une réponse à cette attente et un moyen d’orienter les choix d’achats vers une alimentation plus saine, sans bien sûr oublier qu’il faut aussi agir sur la composition même des produits. L’étiquetage a progressé mais, tout le monde est d’accord, il est trop peu lisible.

 

Pour l’améliorer, l’un des moyens est qu’un logo soit apposé sur chaque produit pour permettre aux consommateurs de trouver en un coup d’œil l’information qu’ils recherchent. Aucun des systèmes graphiques proposés en France ou existant à l’étranger ne peut certes contenir les multiples données intéressant les consommateurs, par exemple sur les différents allergènes ou les additifs, qui doivent donc être mentionnés ailleurs sur le packaging. Mais un logo peut renseigner sur des éléments majeurs comme la teneur en énergie et en nutriments essentiels, tels les matières grasses, le sucre, le sel.

 

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !