L’étiquetage de façade est trompeur

Comme tout le monde, la première face du paquet de pâte, riz, yaourt, ou etc… nous oriente souvent sur notre choix définitif d’un produit ! On appelle ça le NutriMarketing !

Souvent la belle couverture, les slogans sans aucune certifications nous convainc que ce produit sera bon. Exemple : « produit naturel / produit sans conservateur sans sucre sans graisse / rafraichissant / goût unique / rempli en fruit… »  J’en passe mais c’est un travail de trouver tous les slogans qui sont mis chaque jour sur le marché et pour cause, ils servent principalement à vous les faire acheter !

Alors comme nombreux, si le produit a bon goût et que sa belle face et sa pub à la télé nous ont séduit, nous allons le racheter pendant des mois, voir des années sans se soucier vraiment si ce dernier n’est pas celui qui nous a déclenché nos dernières migraines, nos dernières allergies ou encore nos derniers ballonnement…

Bref par souci de simplicité et du piège tendu par nos excellent « marketeur », nous allons continuer à acheter un produit qui ne répond pas du tout à nos besoins, aussi bien sur le plan nutritionnel que sur l’aspect protection de notre capital santé !

Vous le savez mais j’insiste, qu’il n’y a aucune importance sur la première face du produit, l’important c’est l’étiquette qui contient tous les ingrédients composants le produit.

Peu importe la belle image de face et ses slogans rempli de qualité, ce n’est que de la communication et du marketing ! Le conseil est de regarder uniquement la face de derrière où il y a l’étiquette des ingrédients.

Cela vous évitera d’investir dans des produits mauvais pour votre santé et bas de gamme malgré leur haute apparence colorée sur la première face…

De la même manière les produits comportant 20% de sucre en moins, sans colorants, sans arôme artificiel en première face, peuvent bien souvent cacher plein d’autre mauvais ingrédients en regardant de près l’étiquette de sa composition.

Arrêtons de nous faire induire en erreur par ce marketing qui permet de vendre grossièrement de la merde à tous ceux qui ne sont pas capables de lire au dos des produits !

Alors demain, lancez-vous fièrement en regardant les ingrédients que vous allez ingérer avant de les acheter dans le but d’éviter le pire et de gaspiller votre argent sur le dos de votre santé !

Partagez !!!

Pour continuer :

 

L’étiquetage d’une denrée alimentaire ne doit pas avoir pour effet d’induire le consommateur en erreur sur les caractéristiques du produit. Cela semble une évidence. Il aura pourtant fallu qu’ un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) du 4 juin dernier rappelle ce principe de base […]

En réalité, seul le mot « naturel » polarise l’attention des consommateurs qui veulent des produits « sains » contenant le moins d’additifs possible. Les industriels de l’agroalimentaire surfent sur la tendance et ne manquent jamais d’en faire un argument de vente sur les emballages. « L’affichage des mentions « arôme naturel » ou  » sans arôme artificiel » sur la face avant crée un effet « halo » qui masque les ingrédients douteux » remarque Béatrice de Reynal, nutritionniste et directrice de la société de conseil Nutrimarketing. « De nombreuses denrées alimentaires comportent effectivement des arômes naturels, mais sont, par ailleurs, bourrés de conservateurs, colorants, agents de texture, stabilisants, et autres additifs en tous genres ».

Pour arrêter ça il faut partager !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>