Lifestyle | Des PCB aux pesticides, éventail des risques toxiques

De l’amiante aux déchets des marées noires en passant par les crashs d’avion. Et l’ est concerné à plusieurs niveaux. À commencer par l’utilisation des . « Au regard de la superficie relativement faible des grandes cultures de céréales, maïs, blés, des cultures maraîchères et de la viticulture, en tout, environ 100 000 hectares sur un territoire de 580 000 hectares, la consommation de glyphosate et de pesticides cancérogènes, mutagènes et eprotoxiques est forte, indique Jacky Bonnemains, un des rédacteurs de l’Atlas de la France toxique (éditions Arthaud). Elle est en légère augmentation,ce qui s’explique par l’extension de la surface moyenne des exploitations subsistantes et par le manque de main d’œuvre qualifié ou l’impossibilité économique d’en recruter. »

 

Pour ses trente ans d’existence, l’association de protection de l’homme et de l’environnement poil à gratter Robin des bois, s’est offert un cadeau d’anniversaire de taille. La publication d’un tour d’horizon documenté des différentes sources de pollution dans l’Hexagone.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !