Maladie mentale : quel est le rôle de l’alimentation

Si l’alimentation ne peut bien sûr pas être considérée comme unique cause de la maladie mentale, il est par contre prouvé qu’il existe un lien entre la (non) qualité de celle-ci et ces pathologies : il est notamment établi pour la dépression, l’autisme et la schizophrénie.

 

Ce véritable « nouvel organe » composé de 100 000 milliards de bactéries et pour un poids de 1 à 5 kg,  que l’on commence à décrypter de plus en plus précisément, joue un rôle essentiel sur l’état de santé physique, mais également mental. Depuis une dizaine d’années, des chercheurs commencent à entrevoir l’existence de liens entre le microbiote et l’autisme, la dépression et la bipolarité, ou les troubles anxieux. Ils étudient actuellement l’impact des déséquilibres de la flore intestinale (on parle de dysbiose), notamment l’appauvrissement en certaines souches bactériennes, sur les maladies psychiatriques.

 

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !