Monsanto connaissait le danger du PCB mais a continué à le vendre

Le PCB (Polychlorobiphényle) n’a pas fini d’entacher la réputation de Monsanto. Le géant de l’agrochimie a continué à vendre ce dérivé chimique pendant plusieurs années après avoir découvert sa forte toxicité pour l’environnement à la fin des années 1960, a affirmé le quotidien britannique The Guardian, jeudi 10 août.

 

Texte par Sébastian SEIBT Suivre techf24 sur twitter

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !