Nouveaux OGM, j’en veux pas (non plus) !

Ces nouvelles techniques, et les produits qui en sont issus, n’existaient pas lorsque les réglementations européennes puis françaises ont vu le jour au début des années 2000. Elles sont donc actuellement dans un « flou juridique », dont l’industrie agro-alimentaire aimerait profiter pour les commercialiser au plus vite, en évitant la réglementation européenne associée aux OGM (évaluation des risques, traçabilité, étiquetage, contrôle…)

 

Depuis plusieurs années, des nouvelles techniques de modification génétiques* sont apparues. Elles sont différentes de la transgénèse, la méthode « classique » la plus connue et la plus utilisée jusqu’à présent pour produire des OGM.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !