Un maïs OGM reconnu toxique pour l’alimentation animale | L’Humanité

Le premier maïs commercialisé pour nourrir le bétail a eu des effets nocifs sur les animaux. C’est ce que révèle une étude du Centre de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique ( CRIIGEN ), présentée aujourd’hui à Bruxelles par José Bové et Michèle Rivasi.

Christiane Taubira « quitte le gouvernement sur un désaccord politique majeur ». Maurice Ulrich, journaliste à l’Humanité,voit dans cette démission le résultat d’un sacrifice du gouvernement devant la droite et l’extrême droite . Réalisation : Abrahim Saravaki

1 500 chauffeurs de taxi étaient ainsi mobilisés, hier. Avec le soutien de taxis marseillais ou espagnols. Rencontre avec Karima dans son taxi qui doit multiplier les heures de conduite pour assurer un salaire devenu insuffisant pour couvrir les frais fixes.

Laurence Blisson, magistrate et secrétaire générale du Syndicat de la magistrature. milite pour une justice indépendante, protectrice des libertés et égale pour tous.

Les résultats de cette étude étaient particulièrement attendus, puisque le maïs OGM mis en cause, cultivé au départ sur quelques milliers d’hectares, était le premier à avoir obtenu l’autorisation de mise sur le marché pour l’alimentation animale. De son nom de code Bt 176, il était commercialisé par le groupe pharmaceutique suisse Novartis ( devenu Syngenta).

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !