Perturbateurs endocriniens : le cadeau discret mais majeur au lobby des pesticides

Quelques jours avant Noël, mercredi 21 décembre, avec trois ans de retard, la Commission doit soumettre au vote sa proposition de réglementation sur les perturbateurs endocriniens, ces produits chimiques omniprésents, capables d’interférer avec le système hormonal des êtres vivants à des doses parfois infimes. Cette proposition est censée appliquer une disposition très stricte du règlement européen sur les  : l’interdiction des pesticides qui seront reconnus comme perturbateurs endocriniens.

 

« Au sens strict du terme, ces produits correspondraient à la définition de perturbateur endocrinien, puisque leurs mécanismes endocriniens et leurs effets nocifs pour les populations visées sont souhaités et bien décrits. (…) Une catégorie d’exemption pour ces produits chimiques devrait être déterminée. »

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !