Pesticides dans l’alimentation : nouveau combat du gouvernement

La semaine dernière, l’association Générations Futures révélait que la plupart des paquets de muesli présents sur le marché contenaient des . Si c’est le cas pour le muesli, de nombreux autres aliments devraient être touchés. C’est pourquoi le gouvernement a chargé l’Anses de travailler sur la question, afin de mettre en place une limite maximale globale pour tous les pesticides présents dans l’alimentation.« Nous allons demander à l’Anses de réfléchir à une dose maximale de pesticides autorisée par jour par ingestion via l’alimentation, et à la manière dont cela pourrait se traduire concrètement en matière de recommandations de consommations ou de baisses des limites maximales de résidus fixées par l’Europe sur certains ingrédients », a fait savoir le ministère dans un communiqué.

 

Jeudi 13 octobre, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a fait savoir que l’Agence publique en charge de la sécurité alimentaire (Anses) allait travailler sur la mise en place d’une « limite maximale globale pour tous les pesticides dans l’alimentation ».

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !