Le QI des Français s’effondre en chute libre !

 

La chercheuse, dont les travaux sur le système thyroïdien sont mondialement reconnus, conclut à un lien fort entre l’exposition généralisée de la population aux perturbateurs endocriniens — ces substances capables d’interférer avec le système hormonal — et l’augmentation d’une variété de troubles neuro-comportementaux (troubles de l’attention, hyperactivité, autismes, etc.).

On dit parfois que nous avons les dirigeants que nous méritons… ou encore que notre président n’est jamais qu’à l’image de son peuple. Aïe… la science confirme aujourd’hui que nous avions tristement raison.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !