Selon cette nouvelle étude, la malbouffe et le cancer sont intimement liés

Une étude très large menée sur près de 470 000 Européens et publiée dans la revue PLOS Medecine par une équipe de chercheurs de l’Inserm a permis de prouver que les individus consommant davantage de produits mal notés sur l’échelle Nutri-Score développaient davantage de cancers.

 

Malgré la validité du nutri-score encore une fois prouvée, celui-ci n’est pas obligatoire en vertu d’un règlement européen de 2011, fruit d’une intense campagne de lobbying de l’industrie agro-alimentaire.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !