Les steaks végétaux, contrairement à leur saine réputation, seraient-ils néfastes pour la santé ?

L’étude, s’appuyant sur l’attention affûtée d’une diététicienne, afin d’évaluer dix références vendues en grandes surfaces, est porteuse d’inquiétantes conclusions. La moitié du panel contient moins de 15% de protéines, ce qui pour un tel produit, est loin de « répondre aux besoins quotidiens », selon la diététicienne, référent qui nous éclaire sur une pauvreté en apports journaliers, pour ce qui est de l’ordre des protéines. Parmi les références passées au crible, celle qui déroge à la règle est le Croc tofou olives & feta, qui relève de la marque Soy, qui est « bien équilibré et riche en protéines », d’après l’argumentation avisée de la diététicienne. On ne peut vraiment, pas du tout, en dire autant des autres produits, nantis de nombre d’indéniables tares : trop de sel, pas assez de fibres et pour finir d’apports en protéines, pour pouvoir se substituer, idéalement, et totalement à la viande. Le Carré gourmand, de la célèbre marque Herta, remporte haut la main, le bonnet d’âne, de tous les steaks végétaux. Il a les carences nutritionnelles de ses concurrents, et notons-le, de surcroît, l’emploi décelé d’ingrédients médiocres.

 

Les steaks végétaux connaissent un véritable succès. Il est aisé de s’en procurer même dans les supermarchés. Il constituent une des alternatives, au steak de viande, pour un nombre d’adeptes, de plus en plus nombreux, qui prônent le végétarisme : c’est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale. De plus, ils sont considérés comme plus sains, sur le plan nutritionnel, ce qui vient d’être mis à mal par 60 millions de consommateurs. Le magazine les épingle même comme étant mauvais pour la santé.

 

 

Pour arrêter ça il faut partager !